ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL (AVC) ISCHEMIQUE

Traitement parentéral et oral développé par YNIOS PHARMA

L’AVC ischémique est l’une des principales causes de morbidité et de mortalité neurologiques dans le monde. De plus en plus de preuves montrent la fonction complexe jouée par le système immunitaire dans les variations physiopathologiques qui surviennent après une lésion ischémique cérébrale. Suite à la lésion cérébrale ischémique, on peut observer une neuroinflammation conséquente qui provoque des dommages supplémentaires provoquant la mort des cellules. Les médiateurs immunitaires (cytokines, interleukines…) sont à l’origine de signaux pro-inflammatoires qui peuvent booster les cellules du cerveau et favoriser la pénétration de nombreux cytotypes inflammatoires au sein de la zone atteinte par l’ischémie, ce processus est responsable d’autres lésions ischémiques du cerveau. C’est ce processus pro-inflammatoire que le composé ionique d’YNIOS PHARMA vise à moduler afin de réduire la mortalité neuronale et le remodelage des tissus cérébraux.

YNIOS PHARMA a validé in vitro sa preuve de concept pour le traitement d’une phase aiguë de l’ischémie du système nerveux central (SNC) provoquant la dégénérescence et la mort des cellules neuronales.

L’objectif est que le traitement parentéral soit débuté dans les unités médicales d’urgence le plus tôt possible, idéalement dans les 2 heures suivant le début de l’épisode d’AVC ischémique, en association avec les soins standards pour réduire le caillot sanguin.

Un médicament oral pour le traitement des séquelles à long terme post-AVC sera également développé.

MALADIE INFLAMMATOIRE CHRONIQUE DE L’INTESTIN (MICI)

Traitement oral développé par YNIOS PHARMA

Les maladies inflammatoires de l’intestin (MII) sont des troubles inflammatoires chroniques débilitants du tractus gastro-intestinal avec un pic d’âge d’apparition à l’adolescence et au début de l’âge adulte. Les MICI sont des troubles inflammatoires chroniques complexes avec de multiples facteurs tels que la détresse psychologique, le dysfonctionnement autonome, la dysbiose du microbiome intestinal et les modulations immunitaires associées à l’activité de la maladie. L’incidence des MICI a montré une tendance à la hausse au cours des dernières décennies. Cela a d’abord été observé dans les pays occidentaux et est maintenant de plus en plus observé dans des pays comme le Japon, la Chine et l’Inde. Les MII sont reconnues comme un grave problème de santé publique mondial avec un fardeau économique et financier croissant.

Malgré d’intenses efforts de recherche, l’étiologie de la maladie n’est pas entièrement comprise. Cependant, il semble qu’il se produise une rupture des contraintes régulatrices des réponses immunitaires muqueuses, autrement dit, une réponse immunitaire (inflammatoire) qui se déclenche trop facilement et/ou se prolonge inutilement.

YNIOS PHARMA a réalisé plusieurs études in vitro sur des neurones corticaux et sensoriels primaires de rongeurs. Les résultats préliminaires in vitro dans un modèle de co-culture de neurones primaires de rat et de cellules de Schwann lésées par le cisplatine montrent une survie cellulaire accrue et une réduction significative de la libération de TNFα et d’IL-1β. Au total, ces données préliminaires révèlent que TA64 atténue significativement la réponse pro-inflammatoire et protège l’intégrité des cellules.

Compte tenu de nos résultats significatifs in vitro, nous pensons que notre composé pourrait potentiellement contribuer à moduler/réduire l’inflammation de bas grade qui représente un aspect de la pathogenèse des MICI.

MALADIE DE CHARCOT-MARIE-TOOTH (CMT1A)

Traitement oral développé par YNIOS PHARMA

La CMT1A est la forme la plus fréquente de neuropathies CMT avec une prévalence de 1 personne sur 5 000, au moins 150 000 patients en Europe et aux États-Unis et environ 1 500 000 patients dans le monde.

Les neuropathies motrices et sensorielles héréditaires (également connues sous le nom de maladie de Charcot-Marie-Tooth ou CMT) sont caractérisées par une perte d’intégrité axonale dépendante de la longueur dans le système nerveux périphérique, ce qui entraîne une faiblesse musculaire progressive et des déficits sensoriels. Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A) est une neuropathie périphérique sensorielle et motrice héréditaire causée par une duplication du gène PMP22. Elle conduit à sa surexpression et à son tour à des défauts de myélinisation périphérique, une perte d’axones longs et une altération progressive puis une invalidité. La surproduction de PMP22, un composant intégral de la gaine de myéline, par les cellules de Schwann provoque leur propre dysfonctionnement dans le processus de myélinisation de l’axone. La perturbation de la myélinisation diminue la signalisation électrique le long des axones provoquant leur dégénérescence et une lente détérioration des muscles.

Les résultats in vitro préliminaires dans un modèle de co-culture de neurones primaires de rat de type sauvage (WT) et de cellules de Schwann soumis à une intoxication par le cisplatine démontrent que le composé ionique TA64 permet une augmentation significative de la survie cellulaire et une protection de la gaine de myéline.

Sachant que la CMT1A est une myélinopathie et que le TA64 protège la gaine de myéline contre les lésions, YNIOS PHARMA souhaite explorer le potentiel de son composé ionique TA64 dans le traitement de la CMT1A.